The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

La 15e édition de Sankofa s’achève dans la bagarre

La 15e édition de Sankofa s’achève dans la bagarre

Les impondérables de la météo n’ont en rien entaché l’ardeur des populations de Grand-Bassam qui se sont déplacées massivement, le samedi dernier, à l’école primaire publique Bassam 1, pour suivre la finale du Sankofa. Malheureusement, cette belle fête s’est  terminée en queue de poisson.

Le Sankofa, le concours de danse, de théâtre et de beauté organisé par la Cellule de promotion artistique et culturelle de Grand-Bassam a connu son épilogue le samedi dernier. A l’issue des manches éliminatoires, 4 groupes qui ont été retenus pour la grande finale. Ce sont ‘’IPG d’Aboisso’’, ‘’Migheva de Bonoua’’, ‘’les anges de Marcel Gossio de Vridi-Cité’’ et ‘’La nouvelle génération d’Assouba’.

Soumis à différentes prestations dont un ballet exécuté sur une  chanson de Gnaoré Jimmy, une représentation scénique axée sur les alliances interethniques, un ballet exécuté sur morceau imposé et un concours Awoulaba (femmes ayant des rondeurs). Ces finalistes ont rivalisé d’ardeur en impressionnant le public par leur extraordinaire ingéniosité. Au terme d’une compétition âprement disputé,  ‘’Migheva de Bonoua’’ a remporté la victoire.

Les groupes  venus d’Assouba et d’Aboisso ont occupé respectivement les 2e et 3e places, quand les anges de Marcel Gossio, logeaient à la dernière marche du podium. Au niveau des distinctions individuelles, la meilleure chorégraphie et le concours de Beauté ‘’Awoulaba’’ ont été attribué au groupe de Bonoua. “La nouvelle génération d’Assouba” a décroché les prix de meilleur fait de société, celui du meilleur narrateur et du meilleur film documentaire.

Des résultats contestés

A l’annonce des résultats par le jury présidé par le comédien Gbi de fer, le public a manifesté bruyamment sa désapprobation. Des responsables de groupes ont crié leur colère, non sans proférer des insanités au comité d’organisation. Certains s’en sont pris au président, Bello Issiaka, qui doit sa survie à l’intervention des forces de l’ordre. Il a regagné son domicile sous forte escorte militaire.

© Urbanpress. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

Contactez la rédaction de Urbanpress à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À découvrir aussi...

YouTube dr quinn medicin kvinna säsong 1 http://apotekutanrecept.se/ OTC-medicin för influensa