The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

Alpha Blondy : Une radio et de nombreuses interrogations

Alpha Blondy : Une radio et de nombreuses interrogations

Ce n'est un secret pour personne. Le "kôrô" (l'aîné) a désormais sa radio. Située à la Riviera 2, dans l'un des nombreux bureaux de son centre commercial, Alpha Blondy FM (ABFM) est le dernier business que la méga star du reggae met sur les rails. Si certains louent l'initiative et apprécient le projet, d'autres émettent quelques réservent.

C'était un vieux rêve. Aujourd'hui, Alpha Blondy l'a réalisé. La radio dont il préparait la mise en onde depuis des années est enfin opérationnelle. Pour s'imposer dans un paysage hyper concurrentiel, la direction d’ABFM a coopté de jeunes professionnels, plus ou moins connus. Parmi eux Priss'K. Après une expérience fructueuse dans le paysage audiovisuel malien, la jeune rappeuse a rejoint l'équipe de la station qui porte le nom de son fondateur. Une recrue de poids pour une jeune radio.
Au fil des mois, ABFM grappillent des auditeurs et fait son petit bonhomme de chemin. Mais cela n'enthousiasme pas tout le monde.

Des projets qui peinent à survivre

Si l'initiative est bonne et le projet ambitieux, c'est sa durée de vie qui inquiète certains observateurs. Pourquoi ? Eh bien, parce qu'Alpha Blondy n'est pas à son premier projet d'envergure. En effet, avant la radio, "Jagger" s'était lancé dans le transport, avec notamment les taxis climatisés Mercedes. Il avait également fait incursion dans l'industrie du divertissement avec la construction d'un complexe de divertissement, "Le café de Versailles". Sur le plan culturel, le "kôrô" avait initié le Festa, le Festival d'Abidjan. Aucun de tous ces projets n'est aujourd'hui fonctionnel.

Si son complexe de divertissement est encore visible à Angré 7ème tranche (au nord d'Abidjan), en terme de rendement, il peine à produire les résultats escomptés. Concernant le Festa, après quelques éditions à Abidjan, l’événement a été délocalisé à Azuretti (Grand-Bassam). La dernière édition a eu lieu en décembre 2007. Depuis, plus rien. Quant aux taxis, il y a bien longtemps qu'ils ne sont plus visibles dans la circulation à Abidjan.
Ces quelques exemples démontrent à quel point les projets d'Alpha Blondy peinent à survivre.

Pourquoi ça ne marche pas ?

C'est la question que tout le monde se pose. Mais les réponses varient d'un interlocuteur à un autre. Pour certains, il est difficile de travailler avec Alpha Blondy. Selon les tenants de cette thèse, le chanteur n'est pas enclin à faire confiance totalement à ses collaborateurs. « Il veut tout contrôler. Finalement, on ne sait plus où on va », explique un ex-employé de l'artiste, qui préfère rester anonyme.

Mais tout le monde ne partage pas cet avis. Car, pour un proche du chanteur, joint par Urbanpress, si le chanteur ne fait pas aussi facilement confiance aux gens, « c’est parce que ceux avec qui il a eu à collaborer n’ont pas été sérieux. Si les affaires n'ont pas marché, c’est parce qu'Alpha Blondy n'a pas eu la chance de tomber sur de bonnes personnes pour gérer ces activités. Prenons le cas des taxis, à un certain moment, chacun faisait ce qu'il voulait. Les gens ne prenaient pas leur travail au sérieux. Ils ont oublié que le monsieur avait mis beaucoup d'argent dans cette affaire », raconte-t-il.

Malgré tout, Alpha est toujours prêt à lancer des projets. Espérons, cette fois-ci, qu'il choisisse les bonnes personnes pour la gestion d’ABFM.


Alpha Blondy - Vuvuzela [Clip vidéo]

 

© Urbanpress. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

Contactez la rédaction de Urbanpress à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À découvrir aussi...

YouTube dr quinn medicin kvinna säsong 1 http://apotekutanrecept.se/ OTC-medicin för influensa