The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

Carrefour de la vie : Le calvaire des usagers du transport

Carrefour de la vie : Le calvaire des usagers du transport

Le démantèlement des gares des taxis communaux qui rallient la commune de Cocody crée d'importants désagréments aux usagers des transports en commun. Chaque jour, ils ont des difficultés pour se rendre à leurs lieux de travail ou rentrer chez eux.

Les plus gros perdants dans la crise entre les autorités communales de Cocody et les transporteurs sont les populations. Ils sont des milliers qui, chaque jour, peinent à se trouver un véhicule au carrefour de la vie. Depuis le démantèlement de la gare des véhicules de transport en commun qui s'y trouvait, il est devenu difficile pour les usagers de pouvoir se trouver une voiture à cet endroit. Traqués par les Forces de l'ordre et les agents de la police municipale de Cocody, les transporteurs connaissent d'énormes difficultés pour offrir leur service aux populations. « Pour venir à Cocody, il n'y a aucun problème. Mais une fois à Cocody, on n'est pas sûr de retourner avec des clients. Ce qui nous cause un manque à gagner énorme. Aujourd'hui, certains de nos collègues ont abandonné la ligne de Cocody parce qu'ils n'en peuvent plus avec la traque dont nous sommes l'objet », explique Modeste, un chauffeur.

Pour les clients, cette situation est d'autant plus insupportable qu'elle les contraint parfois à consentir des sacrifices financiers. « On est souvent obligés de payer plus que d'habitude si on veut rentrer chez nous. J'ai l'impression que nos autorités prennent des décisions sans tenir compte de nous, la population. Tout le monde n'a pas une voiture, tout le monde ne va pas au boulot en taxi. Alors pourquoi une telle décision, si ce n'est pour augmenter nos souffrance ? », Questionne un enseignant qui a requis l'anonymat.

Pour ne pas retourner vide de Cocody, les transporteurs sont obligés d'occuper le trottoir, à l'opposé de l'ex-gare du carrefour de la vie. Mais cet espace n'étant pas suffisamment grand pour accueillir tous les véhicules, certains chauffeurs occupent souvent la chaussée. Conséquence, aux heures de pointe, un embouteillage monstre survient, et parfois part de la vie aux II Plateaux.
Après des semaines de bras de fer ponctuées par des violences, les autorités communales de Cocody semblent avoir pris le dessus sur les syndicats des transporteurs. Mais c'est loin d'être fini

« Le bon ton favorise toute sortie de crise »

Même si l'on constate une accalmie dans la commune de Cocody par rapport à la crise entre les autorités et les transporteurs, l'affaire, elle, est loin d'être terminée. En effet, à la faveur de la campagne contre la violence dans le secteur des transports, M. Diaby, membre du Haut Conseil du patronat des entreprises de transport routier a réagi par rapport à la crise de Cocody. « Nous, au niveau du Haut Conseil du patronat des entreprises du transport routier, nous ne voulons pas jouer au juge. Nous comprenons la démarche de l'autorité communale, mais en même temps nous pensons que nous sommes dans une période où le bon ton favorise toute sortie de crise. C'est pour cela que nous n'avons pas voulu envenimer les choses, en prenant un certain nombre de positions qui pouvaient encore radicaliser les parties. Mais ce que nous notons, c'est que ce ce soit du côté des autorités communales ou du côté du patronat des transporteurs, il y a une vraie volonté d'aller à la paix. Et de se retrouver avec un secteur vraiment débarrassé de toute forme de violence », a-t-il déclaré.

M. Diaby a en outre révélé que la crise de Cocody est en train d'être traitée « avec suffisamment de responsabilité mais moins de bruit pour éviter de jeter de l'huile sur le feu ».
Il faut espérer qu'une solution soit trouvée pour mettre fin au calvaire des usagers du transports.

© Urbanpress. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

Contactez la rédaction de Urbanpress à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À découvrir aussi...

YouTube dr quinn medicin kvinna säsong 1 http://apotekutanrecept.se/ OTC-medicin för influensa