The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

Ayo : « J’espère une collaboration avec Tiken Jah Fakoly »

Ayo : « J’espère une collaboration avec Tiken Jah Fakoly »

Récemment à Abidjan sur invitation de 2A Consulting, pour un concert à l’occasion de la Saint Valentin, Ayo a bien voulu se prêter aux questions des journalistes.
 
Vous avez un style qui s’inscrit entre reggae et soul. D’où tirez-vous votre inspiration ?
Ça vient de mon père. Il était DJ, et aimait bien écouter les chansons d’Alpha Blondy. Puisque Alpha Blondy est d’ici, je suis heureuse de me d’être ici. Cela veut dire que les gens ici ont bon gout. C’est vrai que la musique est quelque chose de très ouverte, avec des gouts différents. Mais pour moi, c’est en Afrique qu’on trouve les vrais instruments et le rythme. Pour moi, tout a commencé ici, en Afrique.
 
A part Alpha Blondy, quel est l’artiste ivoirien que vous connaissez ?
Il y a Tiken Jah Fakoly. Je connais aussi Lucky Dube qui vient d’Afrique du Sud. Habituellement, quand on parle de reggae, les gens font allusion à la Jamaïque. Mais les jamaïcains, viennent de l’Afrique. Il y a aussi l’Afro-beat de Femi Kuti, King Sony Adé du Nigeria, et tout ce qu’on peut trouver dans ce continent qui est si riche !
 
Y a-t-il des projets de collaboration avec des artistes ivoiriens ?
J’espère pourvoir faire une collaboration avec Tiken Jah Fakoly.
 
Que voulez-vous que le public ivoirien retienne de vous ?
Quand on vient avec de bonnes choses, on reçoit de bonne chose. Moi, j’attends que de bonnes choses. Je suis positive. Et je crois que ce qu’on ne reçoit que ce qu’on donne. Il y a longtemps que j’attends de venir jouer ici. Quand mon agence a été contactée, je ne savais pas que j’avais été invité à jouer ici. Et moi-même je suis entrée en contact avec M. Augustin (Le promoteur du spectacle, ndlr) pour lui demander de m’inviter. Parce que je ne savais pas qu’il avait pris contact avec mon agence. Donc c’est moi même qui lui ai écrit. Ce n’étais pas mon manager, ni personne d’autre. Parce que je voulais venir ici. Je veux jouer en Afrique et je voudrais bien jouer plus souvent en Afrique.

© Urbanpress. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

Contactez la rédaction de Urbanpress à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À découvrir aussi...

YouTube dr quinn medicin kvinna säsong 1 http://apotekutanrecept.se/ OTC-medicin för influensa