The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

Cash-Flow : Des jeunes loups aux dents bien longues

Cash-Flow : Des jeunes loups aux dents bien longues

Des conquistadors. On pourrait user de ce mot pour qualifier les trois garçons qui forment le groupe Cash-Flow. Yao Vincent Paul (Vipsy), Oumou Jean Cédric (JCN Badman) et Toba Etienne (Shouel ) se sont rencontrés au travers des différents concours hip-hop, organisés à Abidjan. Très vite, ils se décèlent des points en commun et décident de se mettre ensemble pour vivre leur passion commune : la musique. Pour donner un nouvel élan a leur carrière, ils se sont liés à la structure ivoirienne, Overcom Group. Urbanpress les a rencontrés...

Petit à petit, vous menez votre bonhomme de chemin. Votre chanson ‘‘Colonisé’’ est sur toutes les lèvres aujourd’hui…
Merci pour l’opportunité que vous nous offrez. Le titre ‘’Colonisé’’ a été composé afin d’attirer l’attention des personnes qui ne sont pas encore branchées, connectées. ‘‘Colonisé’’, pour capter l’attention de ces personnes-là. Il est certains qui sont colonisés par notre musique, mais il y en a aussi qui ne le sont pas encore. Et donc, nous venons pour les coloniser. Mais a part ‘‘Colonisé’’, il y a plusieurs autres titres tels que ‘’Yafoy’’, ‘’Ralenti’’ et bien d’autres.

Quels messages véhiculez-vous ?
A la base, les thèmes que nous développons sont faits pour sensibiliser la jeunesse ivoirienne. Nous avons pour mission de toucher la jeunesse ainsi que des parents qui nous écoutent. Nous voulons jouer notre partition dans l’édification d’un monde meilleur. C’est pourquoi nous ne manquons pas d’exhorter les jeunes au travail bien fait, à plus d’abnégation. Notre  musique est faite pour égailler la jeunesse, mais nous restons dans un objectif précis qui est de la conscientiser.

Quels sont vos rapports avec les artistes de votre sphère?
C’est la famille, comme on dit. On s’entend très bien. On se voit sur des événements… Il y a une parfaite harmonie entre nous, il n‘y a vraiment pas de tension.

Jusqu’où voulez-vous aller dans la musique ?
Nous voulons aller très loin, exporter notre musique hors des frontières de la Côte d’Ivoire ; être le porte étendard de la musique ivoirienne, voire africaine, partout dans le monde entier.

Avec quel artiste aimeriez-vous collaborer ?
Nous aimerions collaborer avec Wizkid. Sa musique est posée, agréable à écouter.

Votre regard sur la musique ivoirienne en général, et le rap en particulier.
On remarque qu’il y a de la diversité dans la musique ivoirienne. Si un artiste n’est pas ancré, assis sur ses propres bases, il risque de se perdre. La musique ivoirienne évolue sans cesse. Chaque année, il y a de nouvelles sonorités. C’est une bonne chose. Cela augure d’un lendemain meilleur, et nous en sommes vraiment fiers.

Un message peut-être, pour finir ?
Nous voudrons dire aux Ivoiriens de rester connectés, il y a du bon qui arrive. Qu’ils nous fassent confiance, parce qu’on vient pour faire de la bonne musique. Comme nous aimons le dit, nous sommes les “colons d’Afrique”. Et nous venons pour coloniser, bien sûr, avec notre musique.

© Urbanpress. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

Contactez la rédaction de Urbanpress :
☎ : 00225 07 730 630 — ✎ : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À découvrir aussi...

YouTube dr quinn medicin kvinna säsong 1 http://apotekutanrecept.se/ OTC-medicin för influensa