The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

Eric Patron : « Si j’ai frustré Vino ou Dodo, je m’en excuse »

Eric Patron : « Si j’ai frustré Vino ou Dodo, je m’en excuse »

Reçu le 09 janvier dernier sur les antennes de la radio Fréquence 2, à l’émission "Carrefour weekend", Dodo, l’ex membre du groupe "Les Patrons" a dit ses vérités suite à son éviction du groupe. Le samedi dernier cette même émission recevait Eric et Clemso, la nouvelle ossature de "Les Patrons". Face aux journalistes, le duo a tenté d’expliquer les choses tout en prônant un message de paix. Quelques morceaux choisis de leurs interventions.
 
Dans le group Les Patrons, qui compose les textes ? Et les chansons sont déclarées au nom de qui ?
Clemso : Dans le groupe, on travaille tous ensemble. Mais la majeure partie des chansons est composée par Eric. Il vient avec ses idées, et on les travaille ensemble. Concernant les déclarations des chansons, il (Dodo) ne va pas me dire qu’il n’a jamais touché un centime au Burida ! Parce que si Eric se déclarait seul, Dodo n’allait jamais toucher un centime au Burida.
 
Dodo a aussi dit qu’Eric s’était déclaré seul à la Sacem…
Clemso : Je pense qu’à ce sujet, on a eu une réunion technique avec le staff. L’album "Haut Niveau" a été déclaré à la Sacem. Mais comme nous sommes un groupe, chaque membre du groupe doit individuellement aller remplir son dossier. De la même manière que tu es déclaré au Burida ici, avec tous tes titres, tu te déclare ainsi à la Sacem. On va régulièrement en France, Dodo connais bien la Sacem, il peut donc y aller se déclarer tranquillement.
 
Clemso, as-tu pu te déclarer ?
Moi, je ne l’ai pas encore fait. Je suis entrain de faire les démarches
 
Donc Dodo n’a pas tors quand il dit qu’Eric s’est déclaré seul ?
Clemso : Non, c’est l’album “Haut Niveau” qui a été déclaré au nom du groupe…
 
Pourtant Dodo dit que l’album a été déclaré au nom d’Eric…
(Eric intervient) : Vous savez, ce n’est même pas un débat. La Sacem a des numéros de téléphone et des e-mails. Vous êtes des hommes de media, autant vous nous poser des questions, autant vous pouvez le leur demander, si j’ai perçu une fois 5 francs de la Sacem. Et s’il y en a même d’ailleurs ! Et ce que je voulais rappeler, je suis leader vocal, j’ai le droit d’avoir un regard sur mon groupe, parce que je suis devant. Et je prends tout, j’accepte tout, je reçois tout… autant je peux faire des concessions, je peux aussi proposer des choses. C’est ça aussi un leader. Ce ne sont pas des choses qui se font de façon personnelle. On se parle toujours et chacun décide. Quand la production fait une déclaration d’un album, c’est le CD qui est déclaré. Et c’est écrit dessus Les Patrons. Appelons les choses par leurs noms. Peut-être que mon ami (Dodo) ne l’a pas compris, mais on a eu une réunion avec le producteur Antonio Daouhindji. Et il y a une déclaration qui est faite. Comme Clemso et moi avons des familles en France, on est un peu plus régulier dans ce pays. Je me suis rendu à la Sacem, je constate qu’il y a un problème au niveau de notre déclaration. L’album est déclaré mais aucun nom d’artiste ne l’accompagne. On est inconnu. Et en tant que leader, j’ai porté une plainte. J’ai même appelé le Burida pour signifier cela. Et ils m’ont dit ce qu’il y avait à faire. (…) Je suis quand même le leader d’un groupe, c’est quoi le souci s’il y a Yahou Corneille Eric à la Sacem. Donc quand je reviens, j’appelle la production et j’informe mes amis, qu’on a eu des soucis parce que notre album est à la Sacem, mais on n’a rien. On convoque le producteur qui nous donne la démarche à suivre parce qu’il n’y avait le nom de personnes à la Sacem. Même pas mon nom. Alors je dis à la dame à la Sacem que je suis le leader du groupe.
 
La production a donc déclaré l’album à votre insu ?
Bon ! C’est après que je l’ai appris. Puisque l’album a été distribué en France aussi.
 
Depuis lors, qu’as-tu fait pour régulariser les choses ?
On a fait une réunion avec tout le monde et on en a parlé. Donc quand Clemso et Dodo iront en France, c’est des choses qu’on peut régulariser.
 
Dodo a-t-il été sanctionné plusieurs fois avant d’être viré du groupe ?
Arrêtez de dire qu’il a été viré ! Tout le monde a eu des avertissements. Vous savez on est des frères à la base. On a eu à se parler plusieurs fois. On a fait plusieurs réunions pour régler certains problèmes. C’est ce qui a fait qu’on est arrivé à cette situation. Donc on ne peut pas dire qu’il a été viré. Moi je n’ai pas cette éducation. Parce que j’ai été plusieurs fois cité quand, ce n’est pas bon. Mais quand c’est bon, personne ne cite mon nom.
 
Quel a été le réel problème avec Dodo ?
Le problème est d’autre professionnel. Vous êtes de grands journalistes, vous lisez bien entre les lignes. C’est des principes professionnel, on parle du boulot, on parle de notre carrière artistique. Et c’est d’un commun accord qu’on a pris cette décision. Il n’y a pas eu de palabre…
 
Concrètement, qu’est-ce qu’il a fait pour ne plus faire partie du groupe ?
Le problème, ce n’est pas ce que tel ou tel autre a fait. On est a une étape où on a un single qui est sorti « Tu n’aime pas mais tu laisse pas ». Vous savez un leader, un chef de file doit savoir s’adresser à la nation. Parce que je ne parle pas seulement qu’a cette émission. Je parle à tout un peuple. Donc pour quelqu’un qui se respecte et qui se fait respecter, hors mis la musique, il doit respecter son frère avec qui il a partagé beaucoup d’années. Vous savez j’ai fait 15 ans avec lui (Dodo). On s’est même lavé ensemble, on a dormi ensemble, on a mangé ensemble. Moi je préfère garder ça !
 
Eric, si demain Clemso ne rentrait plus dans le cadre professionnel, que ferais-tu ?
Ce que vous devez comprendre, moi je n’ai jamais rien décidé. On peut dire ça parce que on est plus dans le groupe, ou parce qu’il y a un petit souci avec la personne. Mais ceux dont il s’agit, c’est mes meilleurs amis. Clemso, on chante ensemble, mais il n’est pas mon pote. Moi mon vrai pote, c’était Vino. Je ne me promenais pas avec Clement ni dodo. J’étais toujours avec Vino. C’est mon pote et il reste mon pote. Dodo est devenu mon pote, plus que Clément. C’est rare que vous me voyiez avec Clément, si ce n’est pour chanter. Je veux dire que ce n’est pas moi qui décide. On fait un travail et on avance en fonction de plusieurs facteurs.
 
Eric, as-tu fait ton examen de conscience ?
Personne n’est parfait. Tout le monde fait des erreurs. Je ne suis pas en train de vous dire que je n’y suis pour rien. Soyons réaliste ! Mais c’est ça aussi le fonctionnement d’une administration, d’une association, d’un groupe. Ce n’est pas nouveau. Il ya eu plusieurs groupes, des boys-band qui se sont séparés, et la vie a continué. Mais je n’aurai pas souhaité cela. Et si c’est à refaire peut-être que j’allais me donner les moyens, pour rattraper ce qui n’a pas été.  Parce que si j’ai vraiment au plus profond, frustré Vino ou Dodo, je m’en excuse. C’est sans le vouloir. Parce que le but d’un leader quand il fait quelque chose, ce n’est pas pour lui, mais pour tout le monde. Donc les 14 trophées qu’on a et la décoration, chacun l’a chez lui à la maison. Est-ce que c’est mauvais ?

 

© Urbanpress. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

Contactez la rédaction de Urbanpress à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À découvrir aussi...

YouTube dr quinn medicin kvinna säsong 1 http://apotekutanrecept.se/ OTC-medicin för influensa