The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

Fatim Sydney : “Je tire ma joie et mon énergie sur les T”

Fatim Sydney : “Je tire ma joie et mon énergie sur les T”

L’édition 2017 du “Top 10 de la mode ivoirienne” aura lieu le jeudi prochain 19 octobre, au cinéma Majectic du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire. Avant ce rendez-vous, Urbanpress a rencontré Fatim Sydney, élue Personnalité mode de l’année 2016.
 
Elle truste le milieu de la mode ivoirienne depuis de longue années. Aujourd’hui, Fatim Sydney est devenue une icône de ce secteur et un modèle pour les jeunes mannequins. Sa sympathie et la joie qu’elle distille autour d’elle ont certainement contribué à lui permettre de faire son trou dans l’univers de la mode. “Je tire ma joie et mon énergie sur les “T””, se plait-elle à dire.
 
Fatim Sydney aurait pu se contenter de son métier de mannequin. Mais la jeune femme s’est engagée à professionnaliser le secteur dans lequel elle opère. En effet, à travers son agence Sydney Conceptuel et le Réseau des agences et mannequins de Côte d’Ivoire (RAM-CI) qu’elle a fondé et dirige, le top model régule le milieu et valorise les mannequins. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’elle a lancé “La saga des mannequins”, une émission télé.
 
En outre, Fatim, afin de détecter les mannequins de demain et donner la chance aux jeunes qui aiment ce métier, a initié “Les Awards du mannequinat”. A chaque édition, elle récompense les meilleurs, chez les filles et chez les garçons.
 
Elue Personnalité mode 2016
 
Ce sont toutes ces actions qui ont poussé les organisateurs du “Top 10 de la mode ivoirienne” à lui décerner le titre de Personnalité de la mode ivoirienne, en 2016. “A dire vrai, j’étais très étonnée d’être primée. En même temps, je me suis dit après, si on me l’a attribué, c’est que je le mérite. Et plus qu’une reconnaissance de mon travail, je l’ai pris comme une invite à redoubler d’effort dans ce que je fais. D’autant plus que je venais après des noms célèbres comme Gilles Touré et Isabelle Anoh.
 
Je suis aussi heureuse du fait que les gens ont compris le combat que je mène. Mais cela voudrait également dire que je n’avais pas droit à l’erreur. Le Top 10 de la Mode ivoirienne est une consécration pour un travail accompli. Mais pour moi, c’est plus un encouragement pour un nouvel élan. Et ce n’est pas quand je prends mon élan et que les gens m’encouragent que je vais baisser les bras. Au contraire, ça me met une pression énorme de devoir faire plus, faire mieux”, commente Fatim Sydney.
 
Pour la patronne de Sydney Conceptuel, être récompensée en étant jeune est une chance. Car selon elle, en général, ce genre de distinction échoit souvent à des personnes relativement âgées. “Ce prix m’a beaucoup apporté. Il m’a solidifiée. Je me suis dit que je fais quelque chose que les gens suivent. Alors je dois continuer”, indique-t-elle.
 
A quelques jours de la prochaine édition des “Top 10 de la Mode ivoirienne”, qui verra une autre personnalité de la mode lui succéder, Fatim Sydney a une pensée pour les organisateurs de cet événement. “Je tiens à adresser mes encouragements à Kifack Média Mode avec à sa tête Kifack Beyrouth. Je sais que ce n’est pas facile d’organiser ce genre d’activités. Je souhaite qu’il y ait une bonne volonté politique derrière tout ça”, lance-t-elle.
 
C’est à 17 ans que Fatim Sydney débute dans le mannequinat chez le célèbre créateur ivoirien Etienne Marcel. Depuis, elle a parcouru plusieurs capitales du monde. Aujourd’hui, son expérience, elle le met au service de ses cadets.

© Urbanpress. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

Contactez la rédaction de Urbanpress :
00225 07 730 630 — ✎ Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À découvrir aussi...

YouTube dr quinn medicin kvinna säsong 1 http://apotekutanrecept.se/ OTC-medicin för influensa