The current Bet365 opening offer for new customers is market-leading bet365 mobile app You can get a free bet right now when you open an account.

Concert : Grand Denis, petit public

Concert : Grand Denis, petit public

Annoncé en grande pompe, le concert de Petit Denis n’a pas tenu toutes ses promesses. L’enfant de Gbatanikro a joué devant un maigre public.

Ne remplit pas le Palais de la Culture qui veut ! Petit Denis l’a appris à ses dépens. Lui qui, voulant renaitre de ses cendres, avait donné rendez-vous au public le vendredi dernier, 22 juillet, à l’occasion de son concert live. Il était 15h lorsque nous arrivions à l’entrée du Palais. Le manque d’affluence présageait déjà d’un fiasco. Quand nous entrons dans la salle Anoumabo, toujours pas grand monde. Convaincu que le public zouglou se ruerait vers le Palais de la Culture, après le boulot. Mais la situation ne changera pas. A 16h, le spectacle démarre. Débute alors une ‘’longue’’ première partie.

Une vingtaine d’artistes, toutes tendances musicales confondues, se succèdent sur la scène. Révolution, Magic Diesel, Petit Piment, Doliziana, Manestar, Claire Bailly… « Même si ce n’est pas ‘‘gbé’’ (plein), on va crier comme si c’était ‘’gbé’’ », lâche l’auteur de “J’aime ça !”. Le message est bien perçu. Pour entretenir le public, les sponsors et autres partenaires organisent des instants jeux.

Il est 20h20. Le public, fatigué d’attendre, scande le nom de la star à l’honneur. Des voies s’élèvent et réclament l’enfant prodige du Zouglou. C’est le moment que nous choisissons pour nous approcher des organisateurs afin de savoir l’artiste est présent dans les loges. « Il est à l’hôtel, il viendra tout a l’heure », nous lance un membre du staff de Denco. Certains, fatigués d’attendre, décident de rentrer chez eux, très déçus. Il a fallu attendre 21h30 avant que Petit Dénis ne se présente sur la scène. L’annonce faite par le MC crée une hystérie collective. Chants et cris se font entendre.

Sur la scène, El Capo entame la première chanson. Le public communie avec lui. La salle est quasi vide, et le constat du zouglouman est amer. « Aujourd’hui, c’est mon concert, personne n’est venu, à part Molière et Dezy. Ils ont souhaité que je ‘‘tape poto’’ (échec), mais ce qu’ils ont oublié, c’est que je suis le capitaine du Zouglou. Personne ne joue mieux que moi. Ce qui m’interresse, c’est de faire plaisir à mes fans. » Cette déclaration met sa troupe en transe et le capitaine repart de plus belle. Tous les titres sont repris en chœur. L‘artiste assure et fait corps avec son public.

Ses improvisations, sont fortement appréciées, certains fans montent sur la scène pour des séances de “travaillement”. Par moment, l’artiste fait arrêter l’orchestre pour s’adresser à son public. « Mes amis sont venus chanter, des ministres, des maires sont venus et aujourd’hui, personne ne vient à mon concert. De tous mes amis Zouglou, c’est seulement deux qui ont répondu présent. Je me rends compte que je suis seul. Mais sachez que nous ont fait victoire toujours », lance-t-il. Petit Dénis clos son concert par un remerciement spécial à Blaise le Seul et à Joss Men Joss, pour leur soutien.

Malgré l’affluence très faible, “El Capo” a démontré, sur le plan artistique, qu’il avait encore du talent à revendre. Sa prestation a été unanimement saluée par le public. 

© Urbanpress. Reproduction totale ou partielle strictement interdite sur tout support sans autorisation préalable.

Contactez la rédaction de Urbanpress à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

À découvrir aussi...

YouTube dr quinn medicin kvinna säsong 1 http://apotekutanrecept.se/ OTC-medicin för influensa